Robert Delaunay

Robert Delaunay

Robert Delaunay (1885-1941) est l’un des cubistes les plus importants. Membre du Cercle de Puteaux, il a inventé l’orphisme, une branche abstraite du cubisme.

Robert Delaunay (1885-1941) est l’un des cubistes les plus éminents, réputé entre autres comme fondateur du cubisme orphique.

Né à Paris en 1885, Delaunay connaît une enfance bizarre : suite au divorce de ses parents, il est envoyé chez un oncle et une tante, de riches bourgeois pour qui l’art n’est qu’un sujet de blague. Malgré tout, le jeune Delaunay nourrit le rêve de devenir artiste ; à l’école, il ne s’intéresse qu’aux cours de dessin et d’histoire naturelle. Il réalise ses premières peintures en 1904-05. Inspiré de Paul Gauguin, de Paul Cézanne, des fauvistes et de son expérience professionnelle en tant que scénographe, Delaunay peint surtout des fleurs et des scènes de la nature.

Lorsqu’il est refusé au prestigieux Salon d’automne, en 1906, Delaunay décide de ne jamais y exposer. La même année, il fait la rencontre de Jean Metzinger, d’Henri le Fauconnier et de Fernand Léger, et se joint à leur cercle social, où il est beaucoup question d’art nouveau. En 1909, il rencontre Sonia Terk, qui quitte son mari pour devenir Sonia Delaunay. En 1910, les Delaunay ont un fils : Charles.

Proche des cubistes, Delaunay réduit dès 1910 l’utilisation des couleurs dans ses toiles. Cependant, en 1912, il plonge dans l’orphisme et ressort les teintes vives. Sa première exploration artistique liée à l’orphisme est Fenêtres, une série de toiles qui mêlent le cubisme à l’abstraction, en jouant sur la lumière et les couleurs. Le cubisme orphique de Delaunay s’éloigne de l’idéal de Picasso et de Braque, qui recherchent dans leurs toiles une représentation du monde réel. Dans sa recherche de l’abstraction, Delaunay entretient une correspondance avec Vassily Kandinsky, le peintre russe célèbre pour ses apports à l’art abstrait et à l’expressionnisme. Avec sa femme Sonia, qui est également peintre, Robert Delaunay invente le simultanéisme, un mouvement artistique basé sur la superposition de couleurs contrastées.

Avant comme après la Première Guerre mondiale, Delaunay est obsédé par la Tour Eiffel, car l’immense monument lui offre plusieurs angles d’exploitation pour ses théories de contraste de couleurs.

L’une des œuvres les plus importantes de Delaunay est Tour Eiffel, une huile sur toile peinte en 1911. Avant comme après la Première Guerre mondiale, Delaunay est obsédé par la Tour Eiffel, car l’immense monument lui offre plusieurs angles d’exploitation pour ses théories de contraste de couleurs. Parmi les autres œuvres majeures de Delaunay, on compte L’Équipe de Cardiff (1913), une certaine critique sociale du culte de l’action de la vie moderne, ainsi que la série des Formes circulaires, une étude colorée de la puissance de la lumière solaire. Outre le cubisme, l’œuvre de Delaunay se rapproche également du néo-impressionnisme, qu’il a exploré avec son bon ami Jean Metzinger. De plus, après la Première Guerre mondiale, Delaunay s’est lié à Fernand Léger pour quelques projets d’art décoratif.

Robert Delaunay est décédé en 1941, à Montpellier. En raison de sa polyvalence et de ses nombreux apports à l’art contemporain, autant plastiques que théoriques, il est considéré comme l’un des artistes les plus influents du 20e siècle.

  • Partager cet article :
Autres sites Web : Le fauvisme www.le-fauvisme.com
L'art abstrait www.abstraite.com


Article par : Juliette Périers-Denis Histoire de l'art
Autres articles à lire
Henri Le Fauconnier Le peintre Henri le Fauconnier

L'artiste Henri Le Fauconnier est trop souvent mis de côté dans l'histoire du cubisme.

Définition Courte histoire du cubisme

Un courant qui se construit entre 1904 et 1917, l’un des plus notoires du 20e siècle.

Origines Origines du cubisme

Puisant son inspiration des théories artistiques du peintre impressionniste Paul Cézanne.