Musée Picasso

Musée Picasso

Le musée Picasso rassemble une bonne partie des œuvres du maître cubiste, en plus des archives personnelles de celui-ci et des œuvres d’art adjacentes à sa carrière.

Ouvert au public à partir de 1985, le Musée Picasso, installé dans l’Hôtel Salé à Paris, rassemble des œuvres de Pablo Picasso et d’artistes dont l’œuvre est adjacente à celle du maître cubiste.

Avant d’être voué à la conservation et l’exposition des œuvres de Picasso, l’Hôtel Salé était déjà un bâtiment bien connu. Son premier propriétaire fût Pierre Aubert de Fontenay, homme de finances et mécène du 17e siècle. L’Hôtel Salé prend son nom de la fortune de celui qui l’a fait construire : les Fontenay s’étaient enrichi car ils étaient en charge de percevoir l’impôt sur le sel. Jusqu’au procès qui démit le surintendant des finances Nicolas Fouquet de ses fonctions, en 1661, l’Hôtel Salé abrita nombre de comédiens, dont Pierre Corneille, qui y écrit ses premières pièces. Après l’arrestation de Fouquet, Pierre Aubert de Fontenay perd toute sa fortune et se voit contraint de vendre l’hôtel. Celui-ci passe plusieurs décennies entre les mains des huissiers, avant d’être, tour à tour, ambassade de Venise en France, école des arts, institution pour jeunes gens. En 1964, l’Hôtel Salé est racheté par la ville de Paris, avant d’être classée comme monument historique en 1968.

Seulement un an après le décès de Picasso, en 1974, la ville de Paris choisit d’installer ses œuvres à l’Hôtel Salé. Outre les maintes motivations patrimoniales et historiques qui justifient ce choix, le gouvernement sélectionne également l’Hôtel Salé en raison de l’inauguration récente, à l’époque du Centre Pompidou. L’architecture contemporaine du Centre Pompidou contraste avec celle, très classique, de l’Hôtel Salé. Cependant, ces deux musées exposent des collections importantes de l’art du 20e siècle.

Le musée Picasso rassemble une vaste sélection d’œuvres, léguées à la ville de Paris par l’artiste lui-même à son décès, puis par sa femme, Jacqueline, en 1990.

Le contrat de restauration de l’Hôtel Salé est attribué à l’architecte franco-algérien Roland Simounet, connu et apprécié pour son style mélangeant des éléments de l’architecture méditerranéenne à d’autres inspirés de l’œuvre de Le Corbusier. Simounet désire inscrire l’œuvre de Picasso dans l’Hôtel Salé, sans ajouter d’extensions au bâtiment original, conservant ainsi son architecture extérieure. Le musée est ainsi un amalgame tout en contrastes et en transparence entre l’Hôtel, dont l’architecture date du 17e siècle, et l’œuvre cubiste de Picasso. Pour cette construction, Roland Simounet obtient en 1985 l’équerre d’argent, un prix annuel remis à un architecte français pour une construction en sol français.

Le musée Picasso rassemble une vaste sélection d’œuvres, léguées à la ville de Paris par l’artiste lui-même à son décès, puis par sa femme, Jacqueline, en 1990. Elle comprend plus de 5000 œuvres, réparties en plusieurs collections : les œuvres peintes, sculptées et gravées de Picasso en sont à elles-mêmes trois. Aux œuvres du chef de file cubiste s’ajoutent de nombreuses toiles d’artistes l’ayant inspiré ou côtoyé, dont Cézanne, Corot, Gauguin, Matisse, Renoir, Georges Braque, Modigliani, Miró et Degas. Le mobilier du musée, conçu par le designer Diego Giacometti, constitue également en lui-même une collection impressionnante.

Le musée rassemble également les archives de Picasso, une collection impressionnante de plus de 17 000 documents, à la fois des photographies et des documents écrits. Ces archives seront accessibles au public à partir de 2014.

  • Partager cet article :
Autres sites Web : Site officiel du musée www.museepicassoparis.fr
Musées de Paris www.musees-art.com


Article par : Juliette Périers-Denis Histoire de l'art
Autres articles à lire
Jean Metzinger Jean Metzinger, l'artiste productif

Le peintre Jean Metzinger a participé à la gloire de plusieurs mouvements artistiques.

Juan Gris L'authentique Juan Gris

Juan Gris est un cubiste prédominant qui a accompagné ses partenaires dans leurs explorations artistiques.

Fernand Léger Le tubiste Fernand Léger

Les oeuvres exceptionnelles de Fernand Léger se rapprochaient de l’orphisme