Juan Gris

Juan Gris

Juan Gris est l’un des cubistes les plus éminents. Ami de Picasso et de Braque, il les a suivi dans leurs explorations artistiques, en plus de garder sa touche personnelle dans ses œuvres.

Admirateur de Picasso et vedette du cubisme synthétique, Juan Gris a marqué le cubisme par son audace, ses traits certains et la cohésion parfaite de son œuvre.

Né à Madrid en 1887, José Victoriano Carmelo Carlos González-Pérez, mieux connu sous le nom de Juan Gris, se jette très tôt dans le monde du dessin. À l’âge de 17 ans, en 1904, il complète un diplôme dans une école d’art de Madrid, avant d’étudier un an sous la tutelle de l’artiste espagnol Carbonero. Parallèlement à ses études, Gris travaille comme caricaturiste et illustrateur pour des journaux de Madrid. À seulement 19 ans, en 1906, Juan Gris déménage à Paris, où il se lie d’amitié avec des grands noms de l’art contemporain de l’époque, dont Modigliani, de qui il est très proche. Modigliani peint même le portrait de Gris, en 1915.

Gris est l’un des premiers peintres autres que Georges Braque et Picasso à produire des peintures qualifiées de cubistes. Son portrait de Picasso, en 1912, est l’une de ses premières œuvres de ce style. À partir de 1910, il se lance sérieusement dans la peinture et voit vite ses efforts récompensés. Dès 1915, il devient l’une des principales figures de proue du cubisme synthétique, qui explore l’espace conceptuel. À cette époque, Gris se consacre également, en compagnie de Georges Braque, aux papiers collés, une technique de collage complexe et minutieuse.

Gris est l’un des premiers peintres autres que Georges Braque et Picasso à produire des peintures qualifiées de cubistes.

Bien que Picasso et Gris aient été des amis proches, plusieurs membres de leur entourage ont décrit leur relation comme une constante rivalité. D’un côté, Gris voyait en Picasso un mentor, mais le « maître », lui, jalousait, d’une certaine façon, l’homogénéité et l’aboutissement de son élève. Dans un ouvrage, Salvador Dalí dira de cette relation : « Picasso était constamment tourmenté par le désir de comprendre la manière de Gris dont les tableaux étaient techniquement toujours aboutis, d'une homogénéité parfaite, alors qu'il ne parvenait jamais à remplir ses surfaces de façon satisfaisante, couvrant avec difficulté la toile d'une matière aigre. »

L’une des œuvres les plus connues de Juan Gris est sans conteste Le Canigou, peint en 1921, dans la ville de Céret, l’un des lieux de pèlerinage des artistes cubistes. La toile, peinte à l’huile, représente des éléments de la vie quotidienne (guitare, livres et fruits) disposés sur une table, devant une fenêtre où l’on peut apercevoir le relief du massif du Canigou, tel que Gris l’observait en peignant d’une fenêtre de sa maison. La distorsion de la perspective et l’utilisation de couleurs pleines en font un chef-d’œuvre cubiste. Le Canigou est aujourd’hui exposé à la Albright-Knox Art Gallery, à Buffalo (New-York, États-Unis).

  • Partager cet article :
Autres sites Web : Salvadir Dali www.surrealiste.net


Article par : Juliette Périers-Denis Histoire de l'art
Autres articles à lire
Georges Braque Georges Braque, le fondateur du cubisme

L'artiste Georges Braque a fondé et participé au développement du cubisme.

Robert Delaunay Le Puteaux Robert Delaunay

Robert Delaunay est l’un des artistes cubistes les plus mémorables

Jean Metzinger Jean Metzinger, l'artiste productif

Le peintre Jean Metzinger a participé à la gloire de plusieurs mouvements artistiques.