Fernand Léger

Fernand Léger : cubisme orphique et
« tubisme »

Alors qu’il peignait au départ des toiles très proches de celles de Paul Cézanne et de Picasso, Fernand Léger s’est rapproché de l’orphisme pour créer des toiles uniques, qualifiées de « tubistes ».

Né en 1881 et décédé en 1955, Fernand Léger est l’un des cubistes les plus importants. Son œuvre, d’abord fortement liée à celle de Paul Cézanne et de Picasso, s’est émancipée grâce à une recherche poussée du dynamisme entre les volumes, formes, couleurs et lignes.

Fernand Léger naît le 4 février 1881, en Normandie. Il débute sa carrière artistique en tant qu’apprenti-architecte, et déménage à Paris en 1900 dans l’espoir de poursuivre dans cette direction. À l’époque, les peintures qu’il produit sont grandement influencées par l’impressionnisme.

En 1907, il est grandement marqué par la rétrospective de Cézanne. L’œuvre de ce peintre influence tellement celle de Léger que celui-ci s’en retrouve effrayé. 1907 est également l’année où Léger découvre les recherches artistiques cubistes de Braque et de Picasso. Il commence à s’intégrer à la vie artistique parisienne, où il rencontre des peintres en vogue à l’époque, dont Modigliani, Max Jacob, Guillaume Apollinaire et Robert Delaunay. Les peintures pré-cubistes de Léger sont qualifiées par Apollinaire de « difficiles ».

Le style de Léger se différencie cependant très vite de celui des autres cubistes. Plutôt que de chercher à détailler chacun des éléments d’un tableau sous toutes leurs facettes, il cherche à placer les différents éléments dans l’espace afin qu’on les distingue.

La couseuse, peinte en 1909, est la première œuvre cubiste de Léger. Cette huile sur toile de 73 cm de haut par 54 cm de large, aujourd’hui exposée au Centre Pompidou, est exécutée dans un style très proche de celui de Picasso. Le style de Léger se différencie cependant très vite de celui des autres cubistes. Plutôt que de chercher à détailler chacun des éléments d’un tableau sous toutes leurs facettes, il cherche à placer les différents éléments dans l’espace afin qu’on les distingue. Dans Nu dans la forêt (1909-1910), la différence entre l’art de Léger et de celui des autres cubistes est marquée : bien que la toile porte le même titre qu’une peinture de Picasso, celles-ci n’ont rien à voir l’une avec l’autre. Contrairement à Braque et Picasso, également, Fernand Léger ne s’intéresse pas, dans ses peintures, à des thèmes intimistes. Il leur préfère des scènes de la vie contemporaine, ainsi que des scènes de cirque.

L’art de Léger est qualifié, selon le critique d’art français Louis Vauxcelles, de tubiste. En jouant avec les volumes des éléments visuels qu’il représente, Léger les lie d’un dynamisme particulier, reflétant le monde moderne d’une manière auparavant impensée. Léger est également lié au cubisme orphique, qui puise dans l’abstraction plutôt que dans la représentation du monde réel. La femme en bleu, peinte en 1912, est l’une des œuvres qui illustre le mieux la recherche de l’artiste en matière d’équilibre des couleurs, des formes et des lignes.

  • Partager cet article :
Autres sites Web : L'abstraction dans l'art www.abstraite.com
Les artistes impressionnistes www.impressionniste.net


Article par : Juliette Périers-Denis Histoire de l'art
Autres articles à lire
Biographie Biographie de Pablo Picasso

Pablo Picasso a réalisé un grand nombre d’œuvres d'art.

Période rose Période rose de Pablo Picasso

La période rose de Picasso marque un renouveau chez l'artiste.

Période bleue Période bleue de Pablo Picasso

La période bleue de Pablo Picasso est une étape dépressive pour l’artiste.